Share this photo on Twitter Share this photo on Facebook

Les soleils disparus (Pierre Jean Jouve)

Posted by
eva (Rouen, France) on 23 October 2009 in Plant & Nature and Portfolio.

Les soleils disparus sont des mots éternels
Dont la phrase arrondie a cette forme : extase
De terre musicienne et de verdure et d'or
De village pendu au balcon le plus rare
De prairie et de roc glaciaire entremêlés ;
O beauté de là-bas, songe de l'extrême heure,
Un furieux brasier d'automne se formait
Aux vallées par-dessous les herbes potagères,
La descente faisait l'amour à la chaleur
Les masures de bois tourmentaient la lumière
Et la noblesse était défunte aux châtaigniers,
En partant l'on sentait la perte d'espérance
Par gravitation de désirs insensés.

Pierre Jean Jouve (Inventions)

My other blog - Mon autre blog http://maia-blog.eklablog.com/